Banque

Sociétaire d’un organisme mutualiste ou coopératif

Le 27 mai 2022

On peut devenir propriétaire d’une société coopérative de prévoyance ou mutualiste, pour cela, il suffit de souscrire à un contrat dit contrat de sociétaire, ainsi, on peut gouverner au sein d’une banque coopérative ou d’une assurance mutualiste. Les conditions pour devenir sociétaire sont très simples et les avantages sont multiples. Les sociétaires sont regroupés selon leurs secteurs géographiques et chaque sociétaire possède un numéro qu’il lui sert d’identifiant.

Qu’est-ce qu’un sociétaire ?

Le sociétaire est un souscripteur de contrat d’une banque ou d’une assurance, donc, ce dernier possède des parts sociales soit de la banque ou de l’assurance. Le sociétaire possède un droit de gouvernance dans la société dont il est souscrit par exemple, il peut voter dans une assemblée générale.

On peut donner plusieurs exemples de banque coopérative et d’assurance mutualiste, par exemple, sociétaire de la banque Crédit Agricole, sociétaire chez la mutuelle GMF ou MAIF.

Pour chaque sociétaire, la société dont il est souscrit lui assigne un numéro unique, il sera comme un identifiant de ce sociétaire par rapport aux autres sociétaires. D’abord, on peut trouver le numéro de sociétaire dans plusieurs documents administratifs et même dans des cartes personnelles par exemple, la vignette automobile ou la carte verte qui est la carte d’assurance automobile, dans l’avis d’échéance, dans les attestations d’assurance, dans la demande d’adhésion santé, la carte bancaire des sociétaires d’une banque coopérative comme la carte sociétaire de la banque Caisse d’Épargne.

Sociétaire chez une banque coopérative

En achetant des parts sociales d’une banque, on peut devenir sociétaire dans une banque coopérative. D’ailleurs, ce genre de pratique n’a rien avoir avec la vente de prestation bancaire qui feront le bonheur des actionnaires de la banque, au contraire, ce genre de banque est créé pour financer l’économie locale et permet aux sociétaires de s’impliquer dans la vie de la banque et même de leur territoire.

Les banques coopératives possèdent un statut légal spécial, ce genre de banques n’a pas d’actionnaire, ni des actions en bourse et pas d’obligation de rentabilité immédiate. Alors, ce sont les clients sociétaires qui détiennent la totalité du capital social, ils deviennent donc acteurs du choix de la banque et peuvent exprimer leurs avis librement d’une assemblée générale. Les sociétaires ont le droit à une rémunération de leurs parts sociales pour une valeur qui est fixée chaque année lors d’une assemblée générale.

La rémunération des parts sociales est plafonnée, une très grande partie des bénéfices est affectée au développement du territoire, on peut aussi récupérer la valeur des parts sociales lorsque on le demande. Dans les banques coopératives, la totalité des épargnes collectées par les sociétaires finance les crédits réalisés localement, alors, cet argent est directement versé pour le développement du territoire et permet de renforcer le tissu économique local, à titre d’exemple, par l’accompagnement des artisans et des entreprises tout en soutenant le mouvement associatif. Les sociétaires peuvent élire leurs représentants au sein d’un conseil d’administration qui peuvent poser des questions aux dirigeants et prendre la parole et même proposer des idées.

Quelques informations supplémentaires sur les sociétaires

  • Un sociétaire peut être un souscripteur, mais aussi un adhérant, c’est selon le type de contrat qu’il paye ;
  • le sociétaire possède beaucoup de privilèges au sein de l’organisme dont il est souscripteur ou adhérent, d’ailleurs, il va bénéficier de plusieurs avantages tarifaires sur l’ensemble de leurs services et produits ;
  • le sociétaire est soit une personne physique, soit une personne morale ;
  • bien que le sociétaire possède des petites parts sociales dans un organisme coopératif de prévoyance, il peut participer aux votes au même niveau que les autres sociétaires qui possèdent plus de parts sociales que lui ;
  • après la durée minimale de détention, le sociétaire peut récupérer ses parts sociales normalement ;
  • le sociétaire va avoir une rémunération annuelle selon le nombre de parts sociales qu’il a acheté ;
  • pour devenir sociétaire, il suffit d’acheter des parts sociales qui ne seront pas cotées ;
  • les représentants des sociétaires sont connus sous le nom d’administrateurs, ils jouent le rôle de porte-paroles.

Pour conclure, si on choisit de devenir sociétaire, on adhère aux valeurs des mutualismes et on prend part de notre banque afin qu’elle contribue sur le financement des projets locaux. Le mot d’ordre des sociétaires, c’est l’engagement, car ces derniers jouent un grand rôle en soutenant des associations, en créant beaucoup d’initiatives locales et en soutenant des valeurs de partage et de solidarité, donc ils participent vivement aux développements économiques et associatifs de notre territoire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.