Banque

Devenir sociétaire d’une banque

Le 27 mai 2022

Vous avez sûrement dû entendre déjà des publicités où ça parlait des avantages de devenir sociétaire dans une banque où vous pouvez l’être et qu’il faudrait privilégier cela au simple fait d’être client.

Dans le cas où vous seriez client dans la banque telle que la caisse d’épargne, le crédit mutuel, ou bien de la banque populaire, du crédit agricole alors votre conseiller bancaire vous a sûrement déjà demandé, voire exiger de devenir sociétaire mais… vous ne savez pas ce que c’est et vous ne comprenez pas ce que vous gagnez vraiment en échange si vous acceptez de le devenir.

Alors cet article est pour vous, nous allons voir ce qu’il faut savoir sur le fait de devenir sociétaire dans une banque et vous verrez par vous-même si c’est un bon choix de l’être.

Que veut dire être sociétaire d’une banque ?

Les banques mutualistes sont celles qui détiennent la majorité des comptes bancaires des Français. Et devenir sociétaire dans l’une de ces banques veut dire que vous détiendrez des parts sociales dans cette banque, ou autrement dit, vous aurez votre part dans son capital.

Il faut savoir bien faire la différence entre les parts sociales qui sont une part des fonds propres de la banque et les actions, car quand on détient les premiers alors on est sociétaire.

Cependant, quand on détient les deuxièmes alors on est actionnaire, ce qui n’est pas similaire. Le sociétaire est donc propriétaire en plus d’être client dans une banque mutuel et ce n’est pas comme être un actionnaire qui risque très peu et qui a un taux d’intérêt très intéressant.

Qu’est-ce qu’une banque mutualiste ?

La banque mutualiste est une banque coopérative et collective, car une partie de son pouvoir de décision est détenue par les sociétaires qui représentent un collectif.

Elle est représentée par une société anonyme et ses clients sont sociétaires (pas actionnaires). L’entreprise principale derrière cette banque peut être cotée en bourse comme l’est la banque mutuel Crédit agricole, mais ces caisses régionales ne le sont pas, comme c’est le cas pour seulement le crédit agricole SA.

Il y a quatre groupes bancaires mutualistes en France et c’est :

  • la banque de Crédit Agricole ;
  • la banque de Crédit Mutuel ;
  • la banque de Caisse d’Épargne ;
  • la banque Populaire.

Chacune de ses banques a des caisses régionales qui permettent une linéature considérable sur le territoire français tel qu’elle permette de garder une relation proche avec ses clients.

Quels sont les avantages à être sociétaire ?

Être sociétaire est devenu une nécessité, voire une obligation dans une banque mutuelle et cela procure plusieurs avantages parmi lesquels on peut citer :

  • le fait de bénéficier de services et de produits qui peuvent avoir des rémunérations importantes ;
  • le fait de pouvoir voter et de participer aux décisions entreprises par la banque ;
  • le fait de pouvoir participer à l’économie locale (les fonds propres sont investis dans les financements de prêts aux entreprises locales).

Comment devenir un sociétaire ?

Il n’y a rien de plus simple que de devenir sociétaire en faisant des souscriptions de parts sociales auprès d’une banque mutualiste à laquelle on est déjà client. Et pour faire cela, il faut être en bonne forme morale et physique.

Une fois la souscription faite, les parts sociales seront mi dans des CTO, c’est-à-dire des comptes à titre ordinaire ou dans des PEA, des plans d’épargne en actions et aucuns frais supplémentaires ne vous sera demandé, ni pour des frais de gestion ni pour d’autres. Au contraire, vous serez plutôt bénéficiaire des intérêts qui seront générés tel que vous avez le choix entre les récupérer ou les réinvestir.

Une part sociale vaut 20 euros ou moins et ce montant diffère d’une banque à une autre et vous pourrez souscrire autant pour le maximum que le minimum fixé.

En tant que sociétaire, vous devez participer aux votes et le premier que vous aurez à faire sera pour élire des administrateurs qui vous représenteront dans les décisions que vous aurez à prendre tel que :

  • approuver les nouveaux comptes clients ;
  • les résolutions pour les rémunérations des parts sociales ;
  • la modification des statuts ;
  • les avis pendant les comités de crédits où seront choisis les projets locaux à qui seront attribués les accords de financement.

Devenir sociétaire est donc un acte militant avant tout où vous devrez être actifs et contribuer à la vie économique de la banque et vous disposerez certes d’une ou de plusieurs parts sociales, mais vos investissements ne vous rendront pas riche pour autant, car leur valeur ne change pas en fonction du marché locale.

L’avantage réel que cela procure, c’est l’exemption des taxes et le taux de rémunération qui peut devenir intéressant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.